Daruma

C’est une grosse boule rouge que l’on croise dans les magasins de souvenirs ou sur les stands des fêtes.

Cet objet représente Bodhidharma, le moine bouddhique fondateur du bouddhisme zen, pendant l’ascèse.

daruma

Sa popularité est très grande et dépasse largement le cadre des adeptes du bouddhisme zen.

Selon la légende, les bras et les jambes du moine auraient pourri au bout de neuf ans de méditation face au mur.  La statuette sans bras ni jambes figure ainsi le moine qui a perdu ses membres au bout d’une dure ascèse.

La coutume veut que quand on fait un vœu on dessine soi-même l’œil gauche du daruma, et que si le vœu se réalise on dessine alors également l’autre œil. Les darumas sont souvent utilisés lors des élections.

Le fait que quand on pousse le daruma il se remette debout symbolise sa ténacité à vaincre toutes les difficultés de l’existence.

On trouve de plus en plus de darumas de toutes les couleurs (or, argent, blanc, jaune, vert, rose etc…) et non plus seulement rouges. Ces couleurs ont chacune d’entre elles une signification différente : amour, travail, longévité…


Tokyo
18
nuageux
Kyoto
17
couvert